Conférence Eco-Emballages & Wine & Business Club

Oui, nos déchets valent de l'or !
Pour bien faire comprendre les enjeux du tri et du recyclage dans la filière emballage, Eric Brac de La Perrière, Directeur Général d'Eco-Emballages, s'était associé, une fois n'est pas coutume, au prestigieux Wine and Business Club d'Alain Marty, par ailleurs animateur sur BFM Business et BFM TV. Ce club très sélect constitue le premier réseau européen de chefs d'entreprises et professions libérales amateurs de vins.


Autre intervenant : Jean-Pierre Deffis, Président de la Fédération Nationale des Eaux Conditionnées et Embouteilées, ancien de Danone.


L'emballage ou le déchet issu de la société de consommation représente aujourd'hui à la fois un enjeu économique et écologique majeur si chaque rouage de la filière tri et recyclage joue parfaitement son rôle.


Eric Brac de La Perrière a rappelé qu'à ce jour, 50 000 entreprises sont en coopération sur le marché et membres d'Eco-Emballages. Dans la filière PET, 50 % des matériaux sont recyclés.


Il est important de dire que ne sont payées aux collectivités locales que les tonnes effectivement recyclées.


"Nous développons une écologie à bas coût, car par la collecte, le tri, nous offrons une activité à des gens qui sans nous n'en auraient pas".


En ce qui concerne l'activité eaux en bouteilles, Jean-Pierre Deffis a souligné le bon recyclage des bouteilles en plastique vers l'industrie textile avec un taux de 60 %.


Un déchet, un emballage bien valorisés, valent donc de l'or : sur le plan environnemental, c'est 1,87 MT de CO2 en moins dans l'atmosphère, c'et 33,6 millions de m3 d'eau économisés (chiffres Eco-Emballages - Rapport annuel 31/12/2010) et cela a rapporté aux collectivités locales 158 Md'€, sans compter les emplois qui sont nés de cette activité.


L'industrie de l'eau en bouteille, un temps injustement décriée, représente quelque 10 000 emplois et un chiffre d'affaires de 35 milliards d'Euros. Ce sont le plus souvent des emplois, non-délocalisables, ce qui n'est pas négligeable, et les eaux en bouteilles sont souvent associées à l'image de la gastronimie française et des grands vins.


Ci-contre : Eric Brac de La Perrière, Directeur Général d'Eco-Emballages


               Jean-Pierre Deffis, Président de la Fédération des Eaux Conditionnées et Embouteillées


                Hughes de Feraudy, Directeur Général de Galloo Plastics


                Debout : Alain Marty du Wine and Business Club