Hygiène : à l'école, mieux vaut utiliser une bouteille d'eau qu'une gourde !

Une étude canadienne révèle que les gourdes utilisées par les enfants sont des nids à microbes. Coliformes fécaux, bactéries, champignons : un vrai bouillon de culture !

Récemment, un Député a tiré la sonnette d'alarme en disant que nos écoliers ne buvaient pas assez d'eau pendant leur temps scolaire. Il est vrai que certains Directeurs d'établissement n'hésitent pas à interdire l'eau en bouteilles sous prétexte de sécurité, et alors les enfants ne sont souvent pas tentés d'aller boire une eau du robinet ou trop chlorée, ou pas agréable ou pas pratique à boire, en s'aspergeant de partout.


Certains opérateurs publics viennent d'avoir la bonne idée en région parisienne de faire la promotion de la bonne vieille gourde de scout ou de camping, certes "reliftée" par un grand designer. Le plus comique est que celle-ci est en...plastique. ça ne s'invente pas. Plastique si souvent accusé de tous les maux lorsqu'il a la forme d'une bouteille ! Le but de cette gourde étant de mettre nos chères têtes blondes à l'eau du robinet pendant qu'ils sont à l'école. 


La petite bouteille d'eau de source est pourtant du point de vue de l'hygiène beaucoup plus sûre, comme le montre une étude canadienne réalisée sur les gourdes à eau des élèves d'une école de Calgary. L'étude a été réalisée par filtration sur membrane et au moyen de tests sur plaque à la gélose, afin de déterminer le nombre total de bactéries et le nombre de coliformes fécaux et de bactéries hétérotrophes.


Résultat : Le nombre total de coliformes a été dépassé dans 13,30 % des 75 échantillons recueillis. Le seuil pour les coliformes fécaux a été dépassé dans 9 % des cas (sur 68 % d'échantillons), et celui pour l'ensemble des bactéries hétérotrophes dans 64,4 % des cas sur 76 échantillons. 


Conclusions des chercheurs : l'emploi des gourdes à eau du robinet par les élèves du primaire est à éviter. 


Pourquoi cette prolifération des germes et autres bactéries dans les gourdes à eau du robinet ? Les mains sales sont les grandes responsables des contaminations observées. 


Des mains mal lavées ou pas lavées du tout après un passage aux toilettes par exemple expliquent qu'on trouve des germes fécaux sur les gourdes à eau du robinet. De même que lors d'épidémies de diahrées, les occasions de contamination augmentent. Et l'hygiène chez les jeunes enfants en collectivité est toujours le plus difficile à obtenir. Par ailleurs, les chercheurs canadiens ont remarqué que des écoliers remplissaient toujours la même gourde d'eau du robinet pendant des mois sans jamais la laver. 


Sur le plan sanitaire et hygiénique, l'eau en bouteille sera toujours une garantie pour les enfants dans leur école : un emballage sûr, léger, un embouteillage et une eau contrôlés par les DDASS, le Ministère de la Santé, aucun risque de contamination. Et plus d'un établissement, heureusement autorisent les petites bouteilles d'eau pour le bien-être de tous. Car rappelez-vous, boire l'eau de son choix, c'est votre choix !


La gourde d'eau revient à la mode. Attention : 100 % mode, mais pas 100 % hygiène !