Quand les eaux en bouteilles volent au secours de l'eau du robinet

Cet été de nombreux incidents sur le réseau d'eau potable ont privé les populations d'eau. Tour d'horizon des zones où les habitants ont eu de mauvaises surprises. Les eaux en bouteilles ont pris le relais le temps que la situation revienne à la normale..

Une vingtaine d’incidents de distribution ont été signalés sur le réseau d’eau publique. Heureusement, les sourciers ont pallié aux coupures d’eau en distribuant ou en fournissant de l’eau gratuitement aux communes.


Parmi les cas les plus notables, on peut noter :


- A Bordeaux : une pollution au perchlorate d’amonium.. Molécule pour laquelle l’Anses a désormais fixé des normes.


- Dans les Vosges, 5 cas d’entérite ont été diagnostiqués. Des bouteilles sont distribuées aux habitants


- Dans les Ardennes, l’Agence Régionale de Santé a mis en évidence la non-conformité bactériologique de l’eau de Neuvy-la-Mer. La commune devait procéder à la désinfection du réseau.


- Région de Tours : Les habitants de huit communes privés d’eau en raison de la découverte de traces de mercure et de nitrates.


- Près de Gap : pollution bactérienne


- Digne d’Aval dans l’Aude, pollution par un produit phytosanitaire interdit depuis 2004 !


- En Champagne-Ardennes, à Grandpré, les robinets sont coupés en raison d’un taux trop élevé de bactéries.


- Midi-Pyrénées, vallée de la Barguillère : bactérie découverte dans l’eau.


- Ardennes, une commune privée d’eau potable suite à un prélèvement et découverte d'une bactérie.