Tous unis pour le recyclage et le tri

Eco-Emballages : 18 ans d'action

75 % des Français connaissent le "Point vert", symbole du tri et du recyclage, preuve que le producteur d'un emballage cotise bien à Eco-Emballages pour le déchet qu'il génère. Ce ne sont autres que Antoine Riboud, PDG de BSN et Jean-Louis Beffa, PDG de Saint-Gobain qui eurent l'idée en 1991 de cette structure "éco-responsable". Une société anonyme de droit privé, agréée par l'Etat : Eco-Emballages. Aujourd'hui, ce sont pas moins de 49 200 entreprises qui adhèrent à Eco-Emballages et 40 millions de tonnes qui ont été recyclées depuis 1992. 95 % des emballages français portent le Point Vert, soit 190 milliards d'emballages. A partir de 2011, Eco-Emballages a décidé de passer à la vitesse supérieure et d'atteindre l'objectif de 75 % de recyclage, il n'est qu'actuellement à 64,3 %. Une belle ambition, en accord avec le Grenelle, mais qui ne se fera pas sans un effort des industriels, puisque ceux-ci verront leurs cotisations augmenter de 30 % en 5 ans. Les collectivités locales devront leur rémunération à un cahier des charges de performances bien précis. Liés avant tout aux résultats. Il y aura par exemple 9 critères de développement durable (comme la réduction de l'empreinte carbone). Elles ne pourront plus se contenter de sous-traiter le recyclage des déchets sans contrôle précis, comme cela leur a déjà été reproché. Quelques chiffres

  • 3,012 millions de tonnes d'emballages ménagers recyclées
es Français trient 43,4 kg d'emballages ménagers par an et par habitant. Les emballages ménagers correspondent à moins de 1% de la production totale de déchets en France (déchets municipaux, agricoles, du BTP et des entreprises y compris). 1,87 Mt de CO2 évités grâce à la collecte en 2010. 33,6 millions de m3 d'eau. La collecte sélective a permis d'éviter l'équivalent de la consommation d'eau de 614000 habitants.