Ventes : les eaux de sources en tête

Augmentation des ventes en volume et en valeur en un an

Les derniers chiffres du baromètre Nielsen pour la période du 9 septembre 2013 au 7 septembre 2014 font état d'une progression de 2,7 % due à un automne exceptionnel par ses températures élevées. Elles arrivent en tête, toutes catégories confondues (volume, valeur, type d'eau).


Soit : + 2,7 % d'augmentation sur un an en volume et + 1,8 % sur un an en valeur. A quoi peut-on attribuer cette progression ? D'abord à un produit de qualité avec un prix stable et très attractif pour une eau en bouteille.


En période de crise, cela compte. Ensuite, une méfiance croissante des consommateurs vis-à-vis de l'eau du robinet, qui a connu ces derniers mois de plus en plus d'incidents sur le réseau d'eau potable, dans différentes régions de France, pollutions, avaries, et donc une eau impropre à la consommation. Ainsi que la campagne gouvernementale sur les pesticides, nitrates et résidus de médicaments qui polluent l'eau du robinet.


Les Français ont découvert à travers la presse et nombreux reportages télévisés que l'eau du robinet n'était pas l'eau la plus pure que les grandes compagnies voulaient bien leur vendre. Ce qui place l'eau de source en position de valeur sûre, refuge. Une bouteille d'eau dans l'air du temps, sans marketing, avec un emballage et un prix légers, et un produit naturel, contrôlé, d'excellente qualité.