Introduction

Symbole phare de la société de consommation, l’eau embouteillée focalise souvent les critiques quant à leur impact sur l’environnement.

La passion l’emporte souvent sur la raison, quand ce n’est pas de l’exagération, de la mauvaise foi ou même de la diffamation.

Mais qu’en est-il exactement ?

* D’abord, l’agriculture est le plus gros pollueur des sols : L’ADEME a publié les derniers chiffres des activités les plus polluantes : en tête, l’agriculture avec 374 millions de tonnes de déchets, suivie de très près par le BTP (359 millions de tonnes de déchets). On se demande bien pourquoi les bouteilles en plastique font autant parler d’elles alors qu’elles représentent 1 % des déchets ménagers et qu’elles sont 100 % recyclables.

On ne regarde malheureusement pas assez les chiffres des deux activités les plus polluantes : l’agriculture et le BTP. A noter qu’en matière de nitrates et de pesticides, polluants, notamment des eaux, l’agriculture a de gros progrès à faire.

* L’Eau de Source est naturellement pure et ne contient ni polluants, ni sous produits de traitement et de désinfection.

* Le matériau d’emballage est en PET, matériau plastique entièrement recyclable.

* La collecte et le recyclage des bouteilles PET et l’allègement des bouteilles montrent leur efficacité depuis plus de 20 ans : aujourd’hui, c’est 100.000 tonnes d’emballages économisées, une victoire puisque c’est autant d’emballages mise sur le marché. Ceci grâce aux efforts des entreprises pour réduire à la source leurs emballages, et leur engagement à contribuer à l’indicateur de réduction à la source mis en place par Éco-Emballages et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

* La réduction du poids des emballages dans nos poubelles, leur recyclage, est l’objectif des entreprises membres d’Éco-Emballages dont font partie les adhérents du Syndicat des Eaux de Sources. Rappelons que les embouteilleurs ont réduit le poids de leurs bouteilles de 15 grammes en vingt ans et que certaines entreprises comme Cristaline (N° 1 des Eaux de Sources en France) a construit à côté de son usine d’embouteillage, son unité de recyclage du plastique (Polyéthylène Téréphtalate) qui récupère et transforme les vieilles bouteilles plastique de la Communauté Urbaine de Lille.

* L’apparition également de bouteilles produites à partir de matières recyclables.

* Enfin, l’alimentation de secours lors de catastrophes naturelles.

Pour toutes ces raisons et en particulier l’engagement effectif des sourciers dans le recyclage des bouteilles, la « Marianne d’Or » du Développement durable, parrainée par Éco-Emballages, a été décernée le 26 octobre 2011 au Syndicat des Eaux de Sources.