Hygiène et maintien de la qualité

L’hygiène de l’embouteillage des eaux a fait de grands progrès depuis 50 ans avec l’avènement de l’emballage perdu.

Les contraintes sanitaires liées à la réutilisation de verre consigné ont disparu et il ne se trouvera aucun embouteilleur pour le regretter.

L’automatisation du process d’embouteillage supprime toute intervention manuelle à ce niveau et permet une forte augmentation des cadences tout en assurant un haut niveau d’hygiène.

En outre, les opérations de sanitation des installations sont pour la plupart automatisées.

A chaque intervention manuelle, des analyses de vérification sont faites en interne (microbiologie, conductivité, mesure du désinfectant résiduel) conformément aux procédures d’assurance qualité de l’entreprise.

 

Hygiène générale des installations et des produits

L’hygiène générale des installations d’embouteillage, comme tout ce qui concerne l’hygiène de la préparation des aliments est un tout, depuis la matière première « eau » jusqu’à la commercialisation des bouteilles d’eau.

Chaque étape est importante et doit être intégrée dans les opérations de gestion des installations et en particulier tout ce qui touche à l’hygiène.

Pour arriver à gérer de manière optimale la qualité et la sécurité de l’eau conditionnée (rappelons que l’eau n’est pas désinfectée), l’exploitant dispose de plusieurs outils à sa disposition (la méthode HACCP déclinée pour chaque usine, des guides de bonnes pratiques, des manuels qualité, des normes, une réglementation précise, des essais de laboratoire, la certification, etc…). Il a ainsi une obligation de moyens (imposée par la réglementation) et de résultats : l’eau doit être conforme à la réglementation et en aucun cas porter atteinte à la santé des consommateurs.

 

 

CARTE DES SOURCES

eaux-de-sources

ESPACE ADHÉRENT